Mon père est femme de ménage

Polo a 16 ans et les complexes d’un ado de son âge. Entre une mère alitée et une sœur qui rêve d’être miss, le seul qui s’en sorte à ses yeux, c’est son père. Hélas, il est femme de ménage… (cop-col AlloCiné)

affiche sur Cinemovies

J’ai proposé une toile à mon brother et en regardant le programme nous venions de louper toutes les séances sauf celle ci. Et comme nous aimons bien Francois Cluzet…

Ce film est un ramassé de clichés. Le jeune blanc (Polo), bon élève, qui vit en cité mais est bien sage, poli, bon élève. Tout le monde l’aime et sa bande de potes est également composé d’un noir, d’un arabe et d’un juif. Y’a même un rom’ pas bien loin.

Ils se chambrent les uns et les autres sur leurs origines, se castagnent mais continuent de se fréquenter. Le blanc est gentil, il ne se moque pas de ses petits copains. En tout cas pas sur leurs origines ou leur culture. Eux le cassent sur ses origines.

Le papa de Polo est donc homme de ménage. Il dirige une équipe mais se fait remonter les oreilles car il est trop coulant.  Comme le laisse entendre le titre, le film aurait pu tourner autour de ça, de la manière dont cela influe sur la relation père-fils. C’est tout juste survolé.

La maman de Polo est malade. On ne sait pas de quoi mais elle est alitée la quasi totalité du film. Polo a aussi une grande soeur. Elle fait des décos sur les ongles mais ne sait pas comment ça s’appelle (prothésiste ongulaire qu’on dit). Évidemment elle est blonde à gros seins et rêve de gagner un obscur concours de Miss.

Evidemment Polo tombe amoureux de la bourge du coin. Evidemment quand la copine de la bourge flashe sur un des jeunes, il est noir mais avec le teint clair et des yeux verts.

Ramassis de clichés je disais ?

Le scenario est plat. L’impression qu’il n’y a pas vraiment d’histoire. De plus, le film se déroule sur plusieurs années et les sauts dans le temps sont inattendus.

Autant les principaux personnages masculins sont valorisés : le papa fait un métier « déshonorant » plutôt que de trainer sur son canapé et il est le pilier de la famille, le gentil fiston se bat contre les clichés et cartonne à l’école ; autant les personnages féminins n’étaient que caricature : une mère constamment alitée qui passe sa journée devant le téléachat et les boiboites d’Arthur tout en coachant son idiote de fille afin d’en faire une future miss.

Il y a eu quelques scènes amusantes, quelques jeux de mots où j’ai ri.

Mais ce que je retiens c’est la rage que j’ai eu en entendant hurler de rire les autres personnes de la salle lorsque les clichés bien racistes étaient à l’honneur.

Mon père est femme de ménage un film de Saphia Azzedinne.

4 réflexions sur “Mon père est femme de ménage

  1. C’est marrant que tu en parles, car je l’ai vu aussi hier soir.
    Effectivement, c’est pleins de clichés.
    Mais j’ai été émue, au point d’en pleurer.
    La scène où ses copains partent en vacances et pas lui … tellement de souvenirs de mon enfance que j’ai voulu oublier.
    Et puis la fin, du film, où on sent qu’il veut « dépasser » cette enfance, faire mieux. Pareil pour moi.
    Je me suis retrouvée dans ces aspects.
    Pour les gamins qui se chambrent : j’ai une soeur de 13 ans qui vit dans le 93 ( st ouen ). Quand je suis sur Paris, elle aime bien que je l’accompagne au collège. Et véridique, elle et ses copines se chambrent autant que ce que l’on voit dans le film sur leurs origines.
    Effectivement : le cliché du Rom qui pue, du noir qui ne bosse pas de la blonde aux gros nichons qui n’a aucune idée de ce qu’est un dico est affligeant.
    Mais je me suis retrouvée dans certains aspects.
    Donc je dirais : 5/10, pour le côté passé que ça a réveillé en moi.
    Du coup, je suis curieuse de lire le livre quand même.

    • cette scène là était un peu triste oui j’avoue même si je n’ai pas vécu ça. ça ne devait pas être agréable😦
      les gamins qui se chambrent entre eux ça ne me choque pas tant que ça. ce sont des enfants. mais j’aurais aimé dans le film qu’il n’y ai pas le blanc ne chambre pas les autres sur ses origines alors que les autres le font.

      on verra pour le livre. perso je mets 3/10 au film ^^

  2. Bonjour Chacha ou Estelle si je me souviens bien.

    Juste un message pour te remercier.
    J’aime beaucoup ton blog, et tes conseils capillaires m’ont donné des pistes pour m’occuper de mes cheveux bien mais pas trop longtemps. Grâce à « ton » après-shampoing à la mangue, je suis passée de 2h30 de démêlage à 10 minutes. ça change mes dimanches:-) Bonne continuation et j’espère que tu vas vite retrouver un travail.
    Ah au fait, j’oubliais, je suis aussi allée au salon de coiffure l’Améthys, les coiffeuses sont comme j’aime.

    • Coucou
      Oui c’est bien Estelle.
      Merci pour ton commentaire ça me fait plaisir et je suis contente si mes plans peuvent aider au moins 1 personne🙂
      des bisous, bonne semaine

Et toi t'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s