Le magazine ELLE, les rondes en taille 38, les Femmes fadasses et la black-geoisie

Décidément je n’aime pas les magazines féminins… Elle ne coupe pas à la règle. Je n’achète pas le magazine mais il m’arrive de le lire quand je le trouve (chez des amis, dans la salle d’attente du médecin). En revanche, je suis abonnée à leur page Facebook parce que, même si je n’aime pas la manière dont ils traitent certains sujets et dont ils véhiculent des clichés dégradants, c’est un moyen de savoir ce qui se passe.

Les rondes en taille 38

Il y a bientot 3 ans, le magazine s’est fendu d’un article intitulé Sexy, ronde et… fashion ! Tiens, un sujet intéressant. J’ai vite déchanté en lisant l’article.

Extraits :  » Je ne dis pas que je n’aimerais pas avoir 4 kg de moins ! »

Chloé, 27 ans, graphiste et pâtissière sur l'article Sexy, rondes et Fashion !

 » J’aime m’habiller comme une poupée, je trouve que cela va bien avec mon côté ronde » – Chloé

photo illustrant l'article "la Révolution ronde"

Ronde on a dit ?

Attention, je ne nie pas aux Femmes de toutes tailles le fait de ne pas se sentir assez belles puisque pas en accord avec l’idéal féminin renvoyé par les media. C’est humain.  En revanche, ce que je me dis c’est qu’un magazine qualifiant de ronde une Femme qui taille un 38 voire un petit 40 ne doit pas arranger la vision que ces Femmes ont d’elles-mêmes.

Pourtant quand ELLE veut, l’équipe sait faire des choses pas trop mal…

Quelques chiffres

  • 5% des Femmes françaises s’habillent en 36
  • 13% font du 38
  • 21% font du 40
  • 17% font du 42
  • 14% font du 44
  • 9% font du 46
  • 7% font du 48
  • 5% font du 50

A quoi ressemble le français moyen ?

Les femmes fadasses

Je vous le disais plus haut, je suis abonnée à la page Facebook du magazine. Un jour, en consultant mes actualités, je vois apparaitre le lien vers un article « Beauté des stars, leur métamorphose« .

La légende du lien : « Il suffit parfois de peu de choses pour passer de fadasse à bombasse ». Je suis restée toute conne devant mon écran. FADASSE. Comment un mag féminin et féministe peut-il utiliser des termes pareils ?

Dixit Larousse, fadasse : qui manque d’éclat, d’intérêt ou totalement de gout.

J’ai cliqué pour lire ce fameux torchon article pondu par Claire Dhouailly.

L’en-tête est prometteuse… « Un bon brushing, un rouge à lèvres qui claque et un peu de temps… il suffit de pas grand-chose pour se transformer en fille canon. Démonstration avec six actrices championnes de la métamorphose. »

Voici l’ignominie, ces Femmes hideuses qui manquent d’éclat, de goût et d’intérêt. Accrochez-vous, ce que vous allez voir va voir retourner l’estomac. Interdit aux moins de 18 ans.

tu peux cliquer pour agrandir et mieux voir l’horreur

à gauche FADASSE / à droite bombasse

Donc en gros, si tu n’es pas une bombasse (ce qui semble être la fin du monde), c’est de ta faute. C’est tellement facile !

Ca ne les dérange pas plus que ça, chez ELLE, d’utiliser des termes en -ASSE. Je peux leur en proposer d’autres : pétasse, connasse, putasse, grognasse, blondasse, chaudasse, radasse, pouffiasse… classe (ah non pardon, ça ce n’est pas ELLE).

La black-geoisie

Ces derniers jours, un article pondu par Nathalie Dolivo, a mis le feu au poudre au sein de la cyber communauté Noire. Le magazine ELLE a choisi de publier un article consacrant le Black Fashion Power. En gros, ces Femmes Noires qui ont trop la classe.

Pour les célébrer, le magazine n’a rien trouvé de mieux à faire que de les renvoyer entre autres et pêle-mêle à :

  • l’ethnicité de leur Black Fashion Power’s touch : ethnique pour qui et par rapport à quoi ? pas pour ces égéries je pense
  • le bling bling hip-hop (string, décolleté, créole de rappeur…) que les icônes de mode Noires ont « enfin » décidé d’abandonner
  • l’effet Obama
  • le chic qui est devenu une option plausible : option, plausible ça fait beaucoup dans une seule phrase
  • la black-geoisie : néologisme qualifiant l’émergente classe Noire néo-bourgeoise (beaucoup de néo + émergent, c’est fait exprès. ben oui c’est nouveau, les Noirs CSP+). chez les arabes on dit beurgeoisie
  • le Cotton Club : c’était un club de jazz où jouaient beaucoup d’artistes Noirs mais les spectateurs Noirs n’étaient pas admis. la référence est étrange douteuse non ?
  • le fait d’avoir intégré les « codes blancs » de manière originale (ce que je traduit par « faire du preppy ethnique« ) : avant d’intégrer les codes blancs, les Noirs esclaves ont intégré le Code Noir à coups de déportation, de fouets et de viols.

L’encadré sur les cheveux est consternant de bêtise. Il présente le mouvement Nappy comme un contraction des mots « natural » et « hippy ». Une Femme Noire qui décide de porter ses cheveux au naturel est une hippie. Loin de moi l’idée de dénigrer la culture hippie (bien au contraire…) mais, d’une manière générale, je ne pense pas qu’il s’agit d’un terme utilisé de manière valorisante.

Nappy ne signifie pas « naturelle et hippie » mais « naturelle et heureuse » (heureuse = happy) et cela va bien plus loin que les seuls cheveux. C’est un mode de vie.

Elle n’est même pas fichue de recopier un mot correctement ou de se rendre compte que ses références sont racistes et empreintes de relents de paternalisme post-colonialiste…

Vu le ramdam fait autour de cet article (polémique reprise par des media US ou italiens, avalanche de commentaires sur le site ELLE.fr, leur page facebook ou Twitter), ELLE s’est tout d’abord fendu d’une réaction via Facebook.

clique pour agrandir

Voila ce que je pense de leur réponse.

clique pour agrandir

Finalement, ELLE s’est décidé à supprimer l’article (qui avait été, dans l’intervalle plusieurs fois ré-écrit) de leur site internet et de se (re)fendre du commentaire suivant :

Pour compléter leur dossier Etre Noire en France, ils pourront ajouter : se faire insulter par des media grand public.

Pour lire l’article d’origine, celui de la publication papier donc non ré-écrit (merci à l’adorable internaute qui me l’a scanné).

Fashion Black Power – article ELLE du 13012012

Quelques articles en réaction à cette affaire

Afrosomething

Huffington Post (USA)

Vogue (Italie)

NY Daily News (USA)

la réponse de Nathalie Dolivo à la polémique (qui ne comprend visiblement toujours pas ce qui nous choque)

un peu d’ouverture d’esprit pour vous rendre compte que tout ne tourne pas autour des blancs et que quand les Femmes Noires créent leurs modes, ce n’est pas juste par mimétisme ou intégration des « codes blancs ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 réflexions sur “Le magazine ELLE, les rondes en taille 38, les Femmes fadasses et la black-geoisie

  1. Elle, je n’en ai jamais eu une grande opinion, et ca n’a fait qu’empirer depuis leur article sur ronde et sexy avec des nanas taille 38….
    Je suis moi-même consommatrice de certains magasines féminins, mais Elle ne fera définitivement pas partie de ceux que je lis.
    Cette article sur les femmes noires est très mal écrit et en grattant la couche de vernis (Tiens si on faisait un article sur les femmes noires ? Ca leur fera plaisir que l’on parle d’elle….) qui se veut flatteur, il y a des sous-entendu qui sont assez déplorable et contribuent insidieusement à enfoncer le clou de certains clichés.
    Un des passages qui m’a interpellé est celui ou les femmes noires se seraient inspirer des « codes blancs » (il n’y a pour moi pas de « codes blancs » seulement de la mode, et ca pour moi c’est accessible à tous le monde… Bien sur, la mode prends inspiration de choses tout autour du monde, tel la mode des kimonos, des imprimés navajo, des imprimés wax etc…. mais c’est très réducteur de parler de codes blancs en parlant des femmes noires à la mode car cela veut dire qu’elles n’ont pas leurs propres style mais qu’encore une fois elles sont sous le joug du blanc même dans la mode). Je trouve cela assez aberrant qu’une telle phrase ai pu être intégrée dans un magazine qui vise un public féminin et ou il y a dans le lectorat des femmes noires. Au lieu de mettre en valeur ce lectorat, ca a produit l’effet inverse, bizarre pour un magsine féminin…

  2. (je te fais le commentaire en deux fois, l’espace pour les commentaires a du mal avec mon pavé :D)

    BOn, si je récapitule, encore une fois Elle au lieu de mettre en valeur la femme fait tout l’effet inverse avec des clichés réducteurs, que ce soit pour les rondes taille 38, les fadasses sans maquillage (pinaise, je suis fadasse et non canon quand je pars au boulot le matin, honte sur moi, je suis une femme voyons je me dois de perpétuellement porter le rouge à lèvres qui tue et le brushing de la mort) ou les blackgeoise…

    Ce magasine contribue à enfermer la femme dans un carcan, dans ce qu’elle doit être, et j’ai de plus en plus l’impression que tout une partie de femme n’est pas concerné par Elle, car ne répondant pas aux idées que véhicule ce magasine, ce qui n’est en soi peut-être pas si mal.

  3. Bon comme je t’ai dit sur facebook, j’étais pressée de lire cet article. Même si tu le sais déjà en ce qui concerne l’affaire ELLE VS « blackbourgeoisie » je ne suis pas d’accord; je comprends tout à fait ton point de vue et le respecte.
    D’ailleurs merci d’avoir pris le temps de retracer leur « passif ». Parce que c’est un magazine que je n’ai jamais lu, ni « suivi » auparavant.
    Pour ce qui est de l’article sur les rondes, je suis tout à fait d’accord avec toi. On sent l’article bâclé, pas forcément réfléchi et surtout on dirait que la journaliste ne s’est pas faite chier. Par exemple on parle de « faire oublier les petites faiblesses », en gros toutes les rondes sont des nanas qui s’accordent des petites faiblesses et essayent de jouer la politique de l’autruche en se cachant au lieu de s’assumer? Est ce une façon détournée de faire croire que ce sont des « obèses » mais que bon ce n’est pas bien grave, d’où le fait qu’on l’atténue avec le mot « petites »? Ou est ce parce que c’est un péché? J’aimerai bien savoir, d’autant plus qu’un peu plus haut on parle de « Bref, plus question de se cacher, on choisit plutôt d’assumer. » . huuum on ne sentirait pas une contradiction?
    Deuxième exemple citer des stars comme monica belucci/beyoncé ou encore J LO, moi je crie au scandale. Autant monica B et Beyoncé, je ne dirai pas qu’elles sont rondes, mais pulpeuses. Mais que vient chercher J.LO ? donc parce que J.LO a des fesses (il faut le dire) ça en fait d’elle une ronde? Je connais des nanas faisant un 36/38 avec des fesses, des gros seins, mais ça n’en fait pas non plus des rondes!!! Là on sent qu’ils n’ont rien compris, parce qu’ils confondent rondeur et formes.
    Sur la deuxième page le passage avec je cite: « Chouette, alors ! Nos formes pourraient donc rapporter gros… » ouais en gros on s’intéresse aux rondes parce qu’il y a plein de fric à gagner youpiiii; ou encore « L’idée n’est pas de ressembler à Maïté mais plutôt à une pin-up des années 50 ou à une héroïne de Fellini… » merci pour la référence (ironie) !
    Sur la page 3, « bref, les vraies femmes sont de retour! Eh oui, entre la peau et les os, la chair a retrouvé sa place.  » là je me demande c’est quoi « une VRAIE femme »? Je me passerais de commentaires concernant la phrase suivante qui parle d’elle même.
    Quand j’ai lu cet article, j’ai senti beaucoup de comparaisons, mince VS rondes/ plate VS forme/ Ronde= »Vraie Femme » VS mince=planche à pain= »Fausse Femme »=garçon manqué/ Assumer VS dissimuler/peau-os VS chaire etc….
    Bon ELLE ok les rondes c’est pas « votre truc », mais quand même quand vous faites votre taff faite le bien quoi, au moins justifier un minimum le salaire vous recevez chaque mois. D’autant plus qu’après ils ont fait un article où ils interviewaient des bloggeuses rondes. Bon au moins ça va. Même si je trouve certaines questions un peu « tatillonnes » mais bon c’est du ELLE faut pas trop leur en demander non plus.
    Je pense qu’il faut que certains comprennent que pour « reconnaitre » les rondes, on a pas besoin de descendre les minces, et que pour « reconnaitre » les minces on a pas besoin de descendre les rondes. Chaque femme est unique. Il y’a de tous les gouts sur terre, certains aiment les femmes bien en chaire, d’autre aiment les minces, certains aiment les grosses fesses, d’autres s’en foutent. Alors dans un article mettre des témoignages d’hommes qui descendent des minces pour faire l’apologie des rondes, je trouve ça déjà puéril, immature et insultant. En gros c’est pour dire « tu vois même si t’es ronde tu peux plaire, regarde ce qu’ils disent. Tu vois? ils aiment les femmes en formes aux filles minces sans formes. Tkt pas tu ne finira pas vieille fille *wink*  » WTF? ils sont sérieux? bref moi je m’arrêterais là sinon je serai capable de continuer
    Conclusion: ELLE= TORCHON! et encore il pourrait servir à faire du feu, quoique avec l’hiver qu’on a en ce moment je ne pense pas qu’il serve pour bcp!

    Ps: demain je te donnerai mon avis sur « les fadasses », et vu que ça touche au make up je sens que j’en aurai beaucoup plus à dire!

    • franchement, je ne suis pas surprise de cet article et limite ce que ELLE ou Nathalie Dolivo pense de la classe, de l’absence de classe des Femmes Noires j’en ai rien à carrer. Mais je ne vais pas rester là sans rien faire alors qu’il y a des personnes Noires qui risquent d’assimiler ce genre de conneries.

      et oui, mettre en opposition les minces et les rondes c’est ridicule.
      dénigrer les Femmes minces pour mettre en avant les rondes, c’est nullissime.
      pondre annuellement un billet spéciales rondes c’est pourri et encore plus quand les nanas font du 38
      oui la représentation de la Femme est standardisée et mensongère

      c’est un torchon qui n’est pas fichu de représenter correctement la Femme française malgré ses prétendues velléités féministes.

      il n’est pas nécessaire ou souhaitable d’opposer les Femmes, la beauté ne se divise pas.

      j’attends de te lire🙂

  4. Super article! Je n’achète pas ce magazine ms comme toi je le feuillette ds les salles d’attente. Je ne m’y suis jms reconnue même un peu… Oui je suis noire d’accord mais je suis aussi une femme et française dc je pourrais m’y retrouver qd même un peu… Eh bien non jms. Dc l’appel au boycott ne me parle pas plus que ça.
    Je crois que le plus grave ds toute cette histoire c’est qu’elles n’ont pas compris (ou elles ont fait genre) d’où venait le problème, elles n’ont pas vu où était le racisme ds leur propos. A partir de là, aucune discussion n’est possible pr ma part. On part de trop loin, c’est toute une éducation à refaire en commençant pas les arrière arrière arrière grands parents. Je ne me suis toujours pas remise du « collier de coquillages ». Ca me reste en travers de la gorge et pr encore longtemps je pense.
    Maintenant je ne sais pas trop où me situer (ms ça va venir). Parce que de tels articles, courants de pensée poussent au communautarisme. Faire pour nous-même par nous-même. Oui MAIS APRES? Quel avenir pour la génération suivante? Je trouve qu’il y a aussi du bon voire très bon dans la diversité… Affaire à suivre… Réflexion en cours…

    • merci ma jolie.
      s’il y a une décision que j’avais déjà prise et qui se confirme, c’est que maintenant j’achèterai dans ma communauté.
      et c’est très bien comme ça.
      le communautarisme n’empêche pas d’avoir les yeux ouverts sur ce qui se passe ailleurs. à défaut d’avoir le porte monnaie ouvert ^^

  5. Si ELLE voulait faire vraiment un travail sur les rondes ils pourraient très bien ne mettre QUE des mannequins rondes dans son numéro (ce serait assez courageux puisque, ne nous voilons pas la façe nous les filles/ les femmes ne sommes pas forcément acheteuses quand il y a des files hors mannequin affamé).
    Ce qui m’énerve ce sont les articles pesudos intellos sur les femmes afghanes ou africaines suivis effectivement de photos qui reproduisent des clichés affligeants.. à se demander s’il n’y a pas un dédoublement de personnalité.
    Perso je ne les lis plus ça me plombe le moral!

    • si ELLE voulait prôner la diversité, ils ne feraient tout au long de l’année et pas juste dans des numéros spéciaux.
      une copine parlait de schizophrénie. ça se rapproche de ton commentaire🙂

  6. Hello ChaCha,
    Grâce à Hellocoton je suis tombée sur ton article que je viens de lire d’un trait😉 J’ai aussi été choquée par cet article de Elle et encore plus par leur réaction. Le côté positif, c’est que des personnes de toutes origines ont été choquées et ont réagi sur les réseaux sociaux. J’espère sincèrement que ce désaveu publique servira de leçon aux journalistes (malheureusement pour ceux de Elle apparemment c’est raté…) pour qu’ils s’interrogent sur leurs stéréotypes qu’inconsciemment ou non ils reproduisent dans leurs articles, que ce soit au sujet des personnes de couleur, ou les femmes qui font plus qu’un 40.
    Bises❤
    PS : je te rajoute dans ma liste d'abonnements (lesfleursrebelles), j'aime bien les filles qui ne se laissent pas faire sans rien dire😉 A bientôt !

    • Coucou,

      Merci de ton message et bienvenue🙂

      En ce qui concerne les cyber réactions je suis hélas moins joyeuse que toi. Les commentaires sont essentiellement venus de la communauté afro et les quelques (en proportion) prises de position des Femmes blanches étaient certes dans notre sens mais il y avait aussi beaucoup de « mais non ce n’est pas raciste, arrêtez de voir le mal partout. il y a des choses plus graves ».

      Le relais des blogueuses ou web-media de la communauté blanche ont été inexistants. Il a fallu le tollé des réactions US, l’article de Madmoizelle (avec qui je suis du coup presque réconciliée) et le pamphlet d’Audrey Pulvar pour qu’on commence à prendre le sujet au sérieux. Et là encore, les journalistes (cf. les deux sujets aujourd’hui sur C+ ont minimisé le sujet).

      Aujourd’hui, j’ai vu sous mes yeux ces mêmes blogueuses, de toutes tailles, s’offusquer d’un article bidon qui disait « j’aime pas les grosses ».
      On défend les causes qui nous touchent, ce n’est pas bien grave.

      Sinon on ne se verra plus sur Hello Coton, non seulement ils n’ont mis en avant aucun des articles relatifs à l’affaire ELLE (ah si, le mien dans le top Humeurs) mais ils ont mis en Une un billet négationniste qui nous dit d’arrêter de nous morfondre.
      Et quand quelqu’un leur a suggéré de mettre en avant le billet d’Afrosomething (qui est à l’origine du buzz), le message a purement et simplement été supprimé.
      J’estime que c’est une prise de position claire comme de l’eau de roche. Ça les regarde et j’agis selon mes convictions.

      D’où le « Allez vous faire foutre ». et encore, je me suis auto-censurée🙂

      Bises, bon week end !

  7. Hello ChaCha,
    Je comprends mieux maintenant ton message sur Hellocoton…
    Je trouve dommage que tu t’en ailles parce que de cette façon, il y aura moins de contenus et d’avis diversifiés à lire… Je comprends ta décision, mais c’est important que cette plateforme ne devienne pas une communauté où tout le monde penserait pareil. J’ai écris un article aussi sur la diversité dans la pub et plusieurs filles qui me suivent sur Hellocoton et de toutes origines m’ont laissé des messages pour me dire qu’elles étaient tout à fait de mon avis. Il y a des gens de toutes opinions partout…
    J’ai eu un échange aussi sur Facebook avec d’autres personnes sur cet article et j’ai trouvé que comme d’habitude, certains ne comprenaient pas d’où venaient le mal, mais d’autres (quelque soit leur couleur de peau) ont compris et condamné ces propos, c’est pourquoi je pense que malgré tout, il y a encore espoir😉
    J’ai écris un commentaire sur l’article dont tu parles (enfin je crois que c’est celui-là) et en échangeant avec la blogueuse, finalement grosso modo on est arrivée aux mêmes conclusions : il n’y a pas de « niveaux » de racisme : quelque soit sa couleur de peau, son origine, son histoire (esclavage ou pas) chacun a le droit au respect. Il n’y a aucune justification au fait de coller des stéréotypes sur les gens car chaque personne est unique : tous les noirs ne sont pas ceci, tous les blancs ne sont pas cela , pareil pour les asiatiques, les arabes, etc…
    Ce débat est souvent passionnel parce qu’il touche à l’identité profonde et aux souffrances de chacun, mais je pense que c’est important de continuer à échanger, c’est comme ça qu’on fait avancer les choses.
    J’espère que j’aurai encore l’occasion et le plaisir d’échanger avec toi,
    Bises et passe un bon week-end (malgré tout😉

  8. Comme d’autres, j’arrive via Hellocotton et je dois dire que j’étais complètement passée au travers de ce scandale. Comme tu l’as bien retracé, ce magazine m’avait déçue à plusieurs reprises par les messages qu’il fait passer et les codes qu’il juge bon de dicter. Qui plus est, depuis que je me suis expatriée à Bruxelles, encore moins d’occasions de l’acheter, bien qu’il soit très populaire ici car so-frenchie.
    Quoiqu’il en soit, bravo/merci pour ton article. Je suis blanche mais j’ai le poil qui se hérisse, car la cause me touche. Puisque tu as dit l’essentiel, je préciserai juste que j’ai particulièrement été choquée par « le chic (…) qui est devenu une option plausible » et le détail « ethnique » comme le « boubou (…) qui rappelle les racines ». Eurk.

    • merci de ton message🙂
      cet article aura au moins eu le mérite de mobiliser les foules, espérons qu’elles sauront se mobiliser pour d’autres choses…

      bises

  9. Bonjour Chacha

    Je découvre ton site et le trouve très riche.
    J’ai pu me mettre au courant de cette histoire autour d’elle. C’est décevant de voir comment la femme noire est traitée.

  10. Pingback: Jade LM (jadelm) | Pearltrees

  11. Pingback: Mango commercialise tranquillement des accessoires de mode « style esclave  | «Rien Sur ChaCha

  12. Pingback: Mango ou l’esclavagisme tranquille. | L'Abeille et l'Architecte

  13. J’en pense que de toutes façons ELLE est un articles remplis d’articles vides entre deux pages vendues aux annonceurs. La photo illustrant « la révolution ronde » est à se pisser dessus, la nana doit faire un 38 à tout péter. De toutes façons pour ce genre de mag, si tu ne flottes pas dans ton 34/36 tu es grosse, pardon, « ronde » ou « voluptueuse » puisqu’il faut jouer sur les mots… Que ce soit sur les noires ou les grosses, ELLE n’écrit sur ces sujets uniquement pour faire reluire son image de magazine qui célèbre soit disant TOUTES les femmes. Malheureusement je suis persuadée que tu pourras republier ton article (très bon d’ailleurs, je salue au passage ton travail de recherche très précis) tel quel dans 10 ans, parce que rien n’aura changé.

  14. Pingback: "Le Blackface ne fait pas partie de l’Histoire de France". Ah oui ? | Rien Sur ChaCha

Et toi t'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s