Vis ma vie : être grosse en vacances

Tout commence à l’achat du billet d’avion. Tu sais que ton auguste postérieur ne se contentera pas d’un siège en classe éco. Tu cherches donc une solution pour éviter de passer 8 heures engoncée dans 40 cm quand ton tour de hanches en fait 130.

3 compagnies aériennes desservent ta destination (Guadeloupe / Martinique) : Air France, Corsair et Air Caraibes. Tu mets de coté Air France pour différentes raisons et fais un comparatif des deux autres compagnies pour trouver ta solution.

Corsair propose 2 classes de voyage : horizon (économique) et grand large (supérieure) tandis qu’Air Caraibes en propose 3 : soleil (éco), caraibes (éco +), madras (affaires).

Tu as déjà testé la classe madras il y a quelques années, c’est super confortable mais le prix en rapport.

Vu qu’il s’agit un peu de comparer des choux et des carottes (les classes ne sont pas standardisées), tu recherches les informations sur les dimensions des sièges.

Elles sont clairement indiquées chez Air Caraïbes :

  • maximum 42 cm en classe soleil
  • 44 cm en classe caraïbes
  • 50 cm en classe madras

Chez Corsair ça se complique un peu car rien n’est indiqué… T’as de la ressource et appelles ta copine qui est justement hôtesse de l’air chez Corsair. Elle ne connait pas les chiffres exacts mais te parle de 55 cm.

Tu dégaines la CB (988 €) et choisis de tester la classe caraïbes. Si c’est insuffisant, la prochaine fois tu testeras Grand large.

Le siège contenait tout juste mon fessier. Ca se jouait au centimètre. Ce qui aurait été bien c’est que les accoudoirs puissent se relever mais ce n’est pas le cas. Les sièges sont équipés d’écrans individuels et les écouteurs sont à brancher à l’intérieur de l’accoudoir du coup la fiche s’enfonce méchamment dans la chair… Ça fait mal. De toute façon le son est tellement pourri que j’ai vite pris mon ordinateur et mon propre casque audio.

Les allées sont un peu étroites, ce qui nous oblige à circuler plus ou moins en crabe. Quant aux toilettes, sans être spacieuses elles n’ont pas été un problème particulier (à part peut être la porte).

Bref. Tu arrives malgré tout à destination et a le plaisir de retrouver ta chère et tendre famille. Et ça commence… Des regards scrutateurs, de l’étonnement suite à ta prise de poids, des réflexions « bon enfant » dégradantes. Tu ne comprends pas pourquoi ils sont étonnés, ça fait des années que tu affiches un surplus de 40 kilos au compteur et même si tu ne les vois pas souvent tu es allée les voir plusieurs fois depuis.

La famille c’est une chose, les inconnus en sont une autre :

  • une amie de la famille que tu n’as jamais vue qui te regarde de bas en haut en te disant qu’il serait temps de penser à faire un régime
  • un petit garçon qui regarde fixement tes cuissots dodus
  • une petite fille qui te pointe du doigt en criant « regarde maman, la dame elle est grooooosse » et sa connasse de maman qui ne bronche pas
  • différent(e)s inconnu(e)s qui dévisagent tes cuisses.

Tu sais que tu as le sang chaud, tu préfères éviter un scandale (plus pour ta famille que pour toi) alors tu retiens les répliques cinglantes dont tu as le secret. Après tout tu n’as ni à te justifier ni à te défendre.

Puis un jour lors d’une fête de famille, tu mets une jolie robe, un beau vernis à ongles et tu profites sereinement de l’évènement. A partir de là étonnamment… plus de réflexions.

Ah si, quelques jours plus tard, une autre amie de la famille que tu ne connaissais pas qui te dit : « regardez moi toutes ces cuisses, il te faut un beau  chéri pour s’occuper de tout ça ». Tu la regardes droit dans les yeux, elle te dit contrite « oh tu es fâchée ? ».

Avec un sourire tu réponds que non. Et la cerise sur le gâteau c’est que c’était sincère.

9 réflexions sur “Vis ma vie : être grosse en vacances

  1. Je savourerai mon siège désormais… J’aurais jamais pensé que c’était aussi relou de voyager…
    Heureusement, la fin est toute mimi🙂

    • la vie en grosse c’est pas facile. mais ça encore ce n’est pas grand chose par rapport à des handicaps lourds…

      gros bisous

  2. moi je vis exactement les memes choses que toi quand je rentre au pays « manman fout’ ou gras » mais moi j’avoue que ça me blesse énormément

  3. Les gens sont méchant! Mais le plus important c’est d’être bien dans sa peau, il faut essayer de faire abstraction mais pour moi c’est foutaise!
    Le plus important c’est de ce ressourcé, et que t’as passé de bonnes vacances!

  4. Je me retrouve dans tes propos. Et c’est encore plus difficile à assumer quand tu y vas précipitamment (décès par exemple), que tu ne t’y es donc pas préparée et amenée à être vue par un maaaaximum de personnes (proches ou pas, toutes les plus désobligeantes les unes que les autres)! Je salue ton self-control, je ne l’ai pas eu….

    • dans ces conditions là ça doit être vraiment horrible…
      entre les « bonnes vieilles blagues lourdes » et la méchanceté il y a juste un petit pas à franchir.

      des bisous

Et toi t'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s