La pub dans laquelle tous les personnages sont blancs… sauf la nounou qui est noire

En regardant le programme matinal d’i-télé (celui avec le craquant Bruce Toussaint), j’ai aperçu une publicité pour Famihero un service qui aide les famille (fami) et les héro-ïne-s (hero) à se rencontrer.

Les héro-ïne-s étant des aidant-e-s de tous types : garde d’enfants, aide aux devoirs etc.

# # #

Pendant que je me brossais les dents, j’ai entendu au loin cette publicité puis ai eu l’occasion de la voir car elle repassait peu après alors que j’étais revenue face à mon écran.

Et là j’ai tiqué. Avais-je bien vu ou mon imagination me jouait-elle un tour ? Pressée je suis partie travailler en notant de vérifier en rentrant… chose qui ne m’est revenue que le lendemain matin en me brossant les dents.

Rebelote, je prévois de vérifier le soir en rentrant. Chose que j’ai faite et qui m’a confirmé que non je ne rêvais pas : tous les personnages de cette publicité sont blanc-he-s sauf la nounou qui est noire.

Je m’en vais faire un tour sur les moteurs de recherche et réseaux sociaux afin de voir s’il existe des échanges à ce sujet. Il y en a peu, 2 tweets dont l’un a obtenu une réponse de la boss de Famihero.

famihero1

famihero2

Dans sa réponse, la boss de Famihero avance l’argument que son spot ne veut pas raciste et qu’il n’y a d’ailleurs pas qu’un seul personnage non blanc mais également une fille asiatique. Tiens je n’ai pas remarqué. Re-visionnage.

famihero3

Donc pour répondre à un propos dénonçant un cliché (raciste), Famihero répond par… un autre cliché raciste qui me fait penser à ça :

ou à ça.

Depuis quand les yeux des asiatiques sont-ils tellement bridés qu’ils forment un trait ?

Par ailleurs ce second visionnage me fait apercevoir en tout 3 personnages noirs : 3 femmes présentées comme des personnes à employer. Les noirs ne sont donc jamais consommateurs ? Ce spot indique clairement que sa cible est une famille blanche.

J’imagine déjà les commentaires me disant que j’exagère, que je vois le mal partout, que les noirs crient toujours au racisme (note : je ne suis tous les noirs).

Ce à quoi je réponds par avance que je n’y verrais peut-être pas de racisme si on ne me demandait pas si je suis la nounou quand je me promène avec des enfants non-noirs. Ni si je n’étais pas la seule personne inconnue à qui on demande sa pièce d’identité quant elle va chercher un enfant blanc au centre de loisirs.

Pourtant je sais que je suis « privilégiée » et ces expériences ne sont rien à coté de ce que vivent ces femmes noires qui éduquent des enfants qui ne sont pas les leurs. Au croisement du mépris de classe et du racisme se trouvent des relents de colonialisme.

Nounous noires, bébés blancs

Nounous noires et employeurs blancs: une relation complexe décryptée par une sociologue

Les mères et leurs nounous, je t’aime moi non plus

Je ne pense pas qu’il s’agisse de la manifestation volontaire d’un racisme mais plutôt de ce fameux racisme inconscient, structurel qui pollue encore les pensées. Y compris celles des bien-pensants.

5 réflexions sur “La pub dans laquelle tous les personnages sont blancs… sauf la nounou qui est noire

  1. Bonsoir,

    Je suis très étonnée de votre réaction. Vous faites une lecture bien partielle de ce spot TV qui effectivement montre une jeune femme noire allant récupérer un enfant à la sortie de l’école et d’autres scènes de la vie quotidienne se voulant le reflet de la diversité qui fait la richesse de la France. Chez FamiHero, nous sommes opposés à toute forme de discrimination et militons pour un recrutement réalisé sur des critères objectifs comme l’expérience, les compétences et les qualifications. Nous avons voulu montrer au travers de ce spot non seulement la réalité d’une France multiple mais aussi notre engagement contre les préjugés qui privent certains et certaines de l’accès à l’emploi. Sur FamiHero, les nounous, qu’elles soient noires ou pas, sont reconnues pour leurs compétences, respectées, embauchées et rémunérées pour la qualité de leur travail et c’est bien là la seule chose que nous avons voulu montrer.

    Maintenant, je me permets de vous retourner la question ? Quelle aurait été votre réaction si nous avions réalisé un spot occultant complètement la diversité ? Vous nous auriez probablement accusé des mêmes maux. Je ne peux donc que vous renvoyer à la lecture de la fable de La Fontaine « Le meunier, son Fils et l’âne » et en conclure comme lui que, quoi qu’on fasse, on a toujours tort pour quelqu’un et on ne peut pas plaire à tout le monde.

    • Bonsoir,

      Vous êtes étonnée tout comme je le suis par votre réponse qui est hors sujet.

      Mon propos n’est pas de dire que vous discriminez les femmes noires à l’embauche (encore heureux que vous ne le fassiez pas, c’est interdit) mais que vous perpétuez un stéréotype associant femme noire à nounou tout en excluant les noirs de la position de consommateur. Et c’est sans compter le cliché tout aussi raciste sur les asiatiques aux yeux plats.

      Entre « plaire à tout le monde » et véhiculer un cliché raciste il y a une grande marge de manœuvre que vous n’avez pas su mettre à profit. L’idée était certainement là et je ne le remet pas en cause mais le résultat est à coté.

      Quant à votre sortie sur la Fontaine c’est sans commentaire, on peut répondre sans fin à l’aide de maximes ou de fables. Je pourrais par exemple vous répondre qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

      Estelle

  2. De cette publicité : je n’en pense rien, on ne peut plus la visionner, « l’utilisateur a supprimé cette vidéo ».
    Des stéréotypes : ma foi, ils rassurent ; c’est bien pour ça qu’il est aussi difficile de lutter contre. Ranger les choses et les personnes dans des catégories donne l’illusion de contrôler la marche du monde.
    En même temps, je ne suis pas sûre que la marche du monde, justement, n’aille pas un peu plus vite que celle des publicitaires. Des nounous noires, j’en vois une pelletée tous les jours, je bosse dans le XVIème. Mais je vois aussi la miss Juliette, noire, avec mon amie sa maman, blanche ; je vois aussi les amis de mon fils, noirs, blancs et ceux entre les deux ; je vois la compagne de mon fils, noire ; et j’entrevois mes petits-enfants : noirs et blancs, à carreaux si ça se trouve!!!! Je jubile à l’avance d’avoir des petits-mouflets dorés. Depuis ma petite enfance, du plus loin que je me souvienne, ça m’a toujours saoulée ces histoires de noirs et de blancs ; jamais compris que la couleur d’une peau engendre de tels débats…
    Pour résumer Chacha, je vais vous conter la vision d’un petit garçon de 5 ans qui me semble bien condenser tout ce qu’il y a à dire sur le sujet : j’étais instit remplaçante dans une grande section de maternelle de Paris XIXème ; je leur demande le truc bateau quand on débarque au pied-levé dans une classe « dessinez votre famille ». Pendant que les gamins dessinent, je me déplace en regardant ; et là, je tombe sur le dessin d’un gamin qui avait dessiné son père, sa mère et son frère bleus! Je lui dis « mais pourquoi tu les as fait bleus? » Il me répond : « Ben j’avais plus de marron, alors je les ai faits bleus ».
    Voilà, le monde est bleu mais les publicitaires ne le savent pas…

Et toi t'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s